fbpx
3ème Base / Nivolas-Vermelle / L'équipe

Cet article est rédigé en collaboration avec Super Patelin, le média créé par Lane. Il valorise les personnes et les initiatives qui œuvrent au quotidien, dans votre territoire, pour améliorer le cadre de vie, protéger l’environnement, moins et mieux consommer. 

Le nom suscite la curiosité. 3ème Base. Installé depuis début 2020 au bord de la départementale 1085 à Nivolas-Vermelle, le lieu est à la fois une ode au commerce local, aux échanges, aux rencontres et au bien-être. Nous avons eu la chance d’interviewer François Lefaure, cofondateur de 3ème Base, qui nous partage les secrets et coulisses du lieu. Pour lui, “c’est surtout une épicerie de produits locaux, on travaille au maximum avec les producteurs du coin, beaucoup dans le Nord Isère, et un peu plus loin pour d’autres produits. Mais nous proposons aussi un espace de travail partagé, avec une salle commune de 35 m2 et un espace privatif pour 2 ou 3 personnes. Il est possible de réserver pour 1 heure, 2 heures, 1 demi-journée…”. En clair, un endroit idéal pour celles et ceux qui veulent vivre et travailler différemment, en consommant moins, mieux, plus local, en évitant les hypermarchés et le stress des grands centres urbains !

3ème Base / Nivolas-Vermelle / L'équipe

Les espaces de travail partagé proposés par 3ème Base sont ainsi prisés des salariés en télétravail qui ont envie de rencontrer d’autres personnes et de voir autre chose que les murs de leur salon. Comme le résume François,  “c’est destiné aux personnes de passage, ou qui en ont marre d’être seuls chez eux, ça permet de voir du monde”. Mais 3ème Base ajoute une troisième corde à son arc : “nous louons également 2 cabinets pour des thérapeutes, qui peuvent faire une séance simple ou une journée complète – c’est l’espace bien-être, qui aura d’ailleurs bientôt un site internet dédié pour permettre aux thérapeutes de réserver facilement un espace”. S’alimenter avec des produits locaux, travailler dans un espace adapté et bénéficier de soins pour le corps et/ou l’esprit, tout ça au même endroit : c’est une idée brillante mais courageuse, d’autant que la période n’est pas idéale pour une telle initiative. L’épicerie a ouvert le 15 février 2020, juste un mois avant le premier confinement…

3ème Base / Nivolas-Vermelle / Le vrac

Trois fois trois = 3eme Base

3ème Base, ce sont trois lieux complémentaires, mais aussi trois personnes, l’équipe qui a fondé le lieu et qui en assure aujourd’hui la pérennité : “nous sommes trois. Caroline Broche, Eddy Bourguignon et moi, François Lefaure. Voici quelques années, une autre personne avait l’idée de monter une épicerie bio, Eddy voulait lancer un espace de travail partagé, je suis venu en renfort, ça a pris deux ans pour qu’on écrive le projet. En avril 2019, Caroline a remplacé la personne qui était là avec nous au départ, et qui est finalement partie dans une autre direction. Nous avons trouvé un local en septembre 2019, et on a ensuite enchaîné les rendez-vous avec les banques”. 

Évidemment, ils auraient pu se lancer n’importe où, mais l’idée était à la fois de choisir un lieu pertinent, et proche de leur quotidien : “Eddy et moi on vivait à Tramolé, donc nous étions déjà dans le secteur, confie François. Et on sait qu’il y a beaucoup de monde qui passe à cet endroit, et peu de services tels que ce qu’on propose.  On capte une population qui n’a pas besoin d’aller dans Nivolas, on a même des personnes qui viennent de Bourgoin”. L’emplacement est donc stratégique, avec toutefois un regret : sur la départementale, le trafic motorisé est important, et il manque une infrastructure cyclable séparée pour capter une clientèle locale qui voudrait venir faire ses emplettes à vélo, sans se mettre en danger au milieu des véhicules qui filent à 70 km/h…

Ecouter les clients avant tout

Le lieu est d’autant plus singulier qu’il ne s’agit pas seulement d’avoir trois lieux en un, mais de créer des passerelles entre ces lieux, de favoriser les échanges. Pour François, “l’idée est d’avoir une dynamique et pas trois activités cloisonnées. On s’intéresse à des personnes qui font attention à elles, à leur confort de travail et à ce qu’elles consomment, des personnes qui réfléchissent à l’environnement et à leur environnement. 3ème Base réunit tout ce qu’il faut au même endroit. Aujourd’hui, dans le secteur, beaucoup de personnes ont de la place ou un bureau chez elle pour télétravailler, mais c’est bien de travailler dans un espace dédié, dans un autre endroit, de voir du monde”. Les trois associés ont donc l’intention de renforcer cette dynamique et de développer l’activité. Le lieu a d’ailleurs déjà connu quelques évolutions, notamment pour s’adapter aux besoins et envies de la clientèle : “au début, on s’interdisait de vendre des produits qui n’étaient pas ultra locaux, comme du chocolat, du café, du thé, des citrons”, explique François. “Ça a changé à la demande des clients. Mais on vend encore 98% de produits Français, et 50% de produits issus de l’Isère”.

3ème Base / Nivolas-Vermelle / Fruits et légumes

Le « local » demande de s’investir !

Cette exigence réclame bien sûr beaucoup de temps et d’énergie : François précise que “le gros travail de la première année a été de trouver les producteurs, qui n’étaient pas non plus habitués à cette façon de fonctionner. D’habitude ils vendent directement aux particuliers. Pour notre plus gros fournisseur de légumes, ils sont 4 sur l’exploitation. La difficulté c’est de gérer un grand nombre de fournisseurs. Chez certains on commande deux fois par semaine, pour  d’autres deux fois par an. Evidemment, on s’adapte en fonction de la demande des clients, en fonction des produits. Idem sur les autres espaces : sur l’espace bien être, désormais on peut aussi louer à la séance, pour une heure, et plus seulement à la journée. On s’adapte !”. Mais le plus gros challenge n’était pas lié à la quête des fournisseurs et producteurs. Pour François, “La plus grosse difficulté c’est de se faire connaître. Nous n’avons pas mis assez de budget sur la communication dès le départ. Mais on a maintenant des personnes qui viennent sur recommandation, on compte aussi sur le bouche à oreille pour faire connaître le lieu. On a beaucoup d’habitués, pour qui le lien social est aussi important.”

Ce n’est que le début…

Quel avenir pour 3ème Base ? François espère que “des personnes puissent développer leur activité grâce à 3ème Base. On voudrait aussi faire des conférences, des ateliers sur l’espace de coworking. Rendre le lieu plus dynamique sur les espaces autres que l’épicerie. Par ailleurs, nous avons commencé à organiser des marchés de producteurs, on va en refaire un le samedi 18 septembre. Les producteurs viennent et peuvent ainsi expliquer comment ils travaillent, et on  a toujours un food truck qui vient pour que les clients puissent se restaurer sur place”. Un joli programme, et nous vous encourageons à leur rendre visite pour découvrir 3eme Base ! D’autant que pour François, “le plus agréable pour nous, c’est quand les clients nous disent qu’ils sont ravis, qu’ils sont contents qu’on soit là, que ce n’est pas la course, qu’ils se sentent bien, qu’on leur explique quels produits on a choisi et pourquoi. Nous sommes heureux de voir les personnes échanger sur le lieu, se rencontrer…” 

La question bonus :
Que pensez-vous de Lane ?

“Je n’en ai pas l’usage, mais c’est un type de service extrêmement important sur le plan environnemental, ça va dans le même sens que nous : rencontres, partage, réduction de l’empreinte carbone… Mais c’est long et difficile de faire changer les comportements, il faut répéter encore et encore« , conclut François.

3EME BASE
46 impasse de la Plaine 
ZA des Chaumes 
38300 Nivolas-Vermelle
Téléphone : 04 69 31 03 22
Page Facebook : ICI
Ouvert du lundi au samedi, de 9h à 19h en continu. (fermeture à 18h00 le mercredi)

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *